Navigation – Plan du site

Langue, langage et discours : l'homme dans la didactique

Michèle Verdelhan-Bourgade
p. 1-2

Texte intégral

1Les travaux récents en didactique du langage semblent redécouvrir «l'homme dans la langue », selon la formule d'Émile BENVENISTE : en français langue maternelle, après des années consacrées à la production écrite à partir de l'étude technique des types de texte, le retour en force de l'oral, de la maternelle au lycée, dénote une attention nouvelle portée au sujet parlant. En français langue étrangère ou langue seconde, la rigueur méthodologique laisse place à des tentatives diversifiées, souples, intégrant les divers acquis du passé aussi bien que les nouveautés technologiques, dans le souci de se rapprocher de l'apprenant et du contexte local. Tout ce mouvement autour de l'humain se développe parallèlement à un appel insistant à l'utilisation des technologies informatiques, et comme en contre point, le discours sur l'individu et son apprentissage compensant la froideur de la machine.


*

2Pour jalonner cette redécouverte de l'individu, cette livraison de TRÉMA propose des sortes de variations sur la dimension anthropologique de la didactique de la langue et du langage. Si tous les auteurs du numéro se référent à une «didactique anthropologique», l'humain s'y insère en effet à des degrés divers, depuis un rôle central jusqu'à sembler disparaître derrière la technicité des analyses de la langue ou du discours. On peut vouloir former un homme communiquant (A. COÏANIZ), avec son épaisseur psychologique et son ancrage social, un citoyen militant, comme le voulait la Révolution française (J.-G. LAPACHERIE), une personne active intellectuellement et socialement (M. CELLIER et P. DEMOUGIN), un homme capable de tirer toutes les ressources du discours dans l'argumentation grâce à la rhétorique (B. SCHOULER), ou un utilisateur linguistiquement correct de la langue (K: H. EGGENSPERGER).


*

3Quelques cloisonnements traditionnels en didactique n'ont pas été repris dans cet ensemble. Français langue maternelle et français langue étrangère, par exemple : non qu'on considère que les différences didactiques n'ont pas lieu d'être, mais plutôt parce que les deux didactiques s'enrichissent l'une de l'autre et se rencontrent sur des préoccupations parfois communes. Ou encore études historiques, contemporaines ou perspectives : une didactique de l'humain se bâtit patiemment au cours des siècles, et les tentatives passées servent de repères aux constructions en cours. C'est une des richesses de TREMA que de pouvoir s'appuyer sur des équipes de recherche et un Centre de documentation en histoire de l'éducation alliant histoire et modernité.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Michèle Verdelhan-Bourgade, « Langue, langage et discours : l'homme dans la didactique », Tréma, 17 | 2000, 1-2.

Référence électronique

Michèle Verdelhan-Bourgade, « Langue, langage et discours : l'homme dans la didactique », Tréma [En ligne], 17 | 2000, mis en ligne le 27 octobre 2010, consulté le 01 mai 2017. URL : http://trema.revues.org/1657

Haut de page

Auteur

Michèle Verdelhan-Bourgade

IUFM de Montpellier

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Trema

Haut de page
  • Logo Centre d’Etudes, de Documentation et de Recherches en Histoire de l’Education
  • Logo Faculté d’Éducation de l’Université Montpellier 2
  • Revues.org